Les instruments de musique

A la base, ce sont les instruments utilisés pour la mélodie uniquement

  • Fiddle

Le fiddle est un violon, installé et joué différemment qu’un violon traditionnel.

  • Tin Whistle tin

Le tin whistle, aussi appelé tinwhistle, whistle, penny whistle, Irish whistle, feadóg, feadóg stáin, ou flûte irlandaise au Québec, est un instrument à vent de type bois. Il s’agit d’une flûte droite à six trous, généralement en métal.

  • Uillean Pipes (prononcer « lin »)

La cornemuse spécifique de l’Irlande. Elle est la plus sophistiquée et l’une des plus complexes de toutes les cornemuses au monde. Ses possibilités sont surprenantes puisqu’elle peut exprimer à la fois la ligne mélodique, un accompagnement fixe avec des bourdons et des harmonisations pouvant être utilisées rythmiquement

  • Flûte

L’Irish flute est une flûte traversière en bois. Ces flûtes, généralement en ré, ont pour particularité par rapport d’avoir des trous plus grands, qui ne permettent pas en général les altérations en fourches.

  • Anglo-concertina

Le concertina irlandais a des boutons disposés en arc de cercle. C’est un instrument bi-sonore, c’est-à-dire que pour un même bouton les notes sont différentes selon qu’on pousse ou que l’on tire (d’une manière similaire aux harmonicas qui selon qu’on souffle ou que l’on aspire produisent des notes différentes).

  • Accordeon diatonique (si/do ou do#/ré sont plus adaptés aux gammes)

Comme le concertina, le système irlandais est bi-sonore et n’est utilisé que pour des chromatismes passagers et non pour jouer dans toutes les tonalités. Les accordéonistes qui utilisent le do#/ré ne jouent que très rarement des airs en Ré mineur ou Sol mineur.

  • Banjo ténor

Le banjo ténor ne compte que 4 cordes, accordées do2, sol2, ré3, la3 comme le (violon) alto. On trouve également, chez les « banjoïstes » irlandais ou écossais l’accordage sol, ré, la, mi, soit une quinte plus haut (comme le violon).

  • Mandoline

La mandoline est un instrument de musique à cordes pincées originaire d’Italie. C’est un petit luth à manche court répandu tout autant dans la musique classique que populaire ou traditionnelle.

  • Cornemuse des Highlands

L’instrument commun à l’Irlande et à l’Ecosse avant que les contextes historico-politiques ne viennent altérer sa pratique dans l’un et l’autre de ces pays. L’on ne s’étonnera donc pas que certains répertoires musicaux soient communs d’autant qu’il ne faut pas oublier que lors des grandes invasions les « Scots » traversant la mer au nord de l’Irlande s’approprièrent les terres d’Ecosse qui s’appelait alors Alba.

Ils sont rejoints par des instruments dédiés aux accords et à la rythmique :

  • Guitare (accordées DADGAD si possible)

Cet instrument à corde populaire aux innombrables possibilités d’expression est exploité par de nombreux et différents styles de musiques dans le monde.

  • Bouzouki (GDAE ou GDAD)

Le bouzouki est un instrument de musique répandu en Grèce, dont il est souvent considéré comme l’instrument « national » depuis le milieu du xxe siècle. C’est un luth à manche long fretté, de la famille du tambur, très proche du tambur bulgare ou serbe, de la tambouritza ou du saz, dont il se différencie par les frettes fixes, l’ouïe centrale et le son plus métallique.

  • Bodhran

La percussion traditionnelle en Irlande composée d’une peau de chèvre le plus souvent, tendue sur un cercle de bois laquelle est frappée soit à la main soit par un « stick » dont la forme peut varier.

  • Cuillers et os de façon occasionnelle

Du fait de leur particularité sonore, ces instruments ne peuvent pas être multipliés en session contrairement à la première catégorie.